Tunisie : vers la réouverture du guichet de l’administration rapide de Bizerte Center

Les autorités municipales de la ville de Bizerte avaient eu naguère la brillante idée d’installer à Bizerte Center, à proximité du Centre-ville, ce qu’il est convenu d’appeler une administration rapide.

Une structure délocalisée  dans des centres commerciaux ayant pour mission première  de rapprocher l’administration du citoyen en offrant à ce dernier une rapidité notable dans les prestations offertes (octroi de documents de l’état-civil, légalisation de signature, attestations de conformité des copies à l’original…). Mieux, ces guichets avaient suscité une réelle satisfaction du citoyen, car outre la rapidité, ces bureaux offraient l’avantage de la continuité, puisqu’ils étaient ouverts en dehors du travail administratif c’est-à-dire les samedis et les dimanches.
Hélas, rien de ce qui est utile, pratique et commode ne semble vouloir durer, en ces temps incertains. Ce guichet de Bizerte Center a duré ce que  durent les roses, l’espace d’un matin. Les prémices de son échec avaient commencé par des « pannes récurrentes de réseau informatique », par des absences remarquées de personnel avant que les citoyens ne soient confrontés à des portes closes. Sa fermeture, après celle de l’espace commercial de Monoprix, a été mal accueillie par les citoyens qui ont multiplié les réclamations.
Ces réclamations, proviennent aussi bien des citoyens que des commerçants du centre commercial qui déplorent aujourd’hui une régression notable de leurs activités suite à la fermeture du guichet suivi de la désertion des citoyens. L’union des propriétaires communs de Bizerte Center ont présenté au gouverneur une suggestion qui les engagerait à mettre à la disposition de l’administration rapide un espace plus vaste, à offrir de meilleures commodités tant pour le personnel que pour les visiteurs.
Sensible à l’offre, le gouverneur qui vient de rendre visite à l’espace commercial a promis d’étudier la question avec les autorités municipales et de répondre aux attentes des citoyens de services améliorés.

M. Bellakhal
 

Articles similaires