L’Union européenne approuve une décision d’étiquetage des produits provenant des colonies israéliennes

La Commission européenne a  pris une décision stipulant que dorénavant les importations européennes en provenance des colonies israéliennes situées en Cisjordanie, à El Qods-Est et sur le plateau du Golan que l’état sioniste occupe depuis 1967 devront clairement mentionner une autre origine qu’ « Israël ».

Les 28 Etats membres de l’Union européenne sont désormais obligés de mettre en œuvre l’étiquetage des produits fabriqués dans les colonies israéliennes sur les territoires palestiniennes, a annoncé l’AFP. Cette décision est notamment liée à un accord d’association UE-Israël, qui prévoit un régime tarifaire préférentiel pour les importations en provenance de ce pays. D’après Bruxelles, les colonies israéliennes ne peuvent pas bénéficier de ces préférences. Une décision jugée « immorale et discriminatoire» par Nétanyahou et les responsables politiques israéliens.
Les sionistes dénoncent une volonté de l’UE de consacrer le boycottage des produits israéliens. La Commission invoque pour sa part une volonté de transparence à l’égard des consommateurs. « La commission entend seulement aider les pays membres à appliquer les règles existantes », explique-t-on. Le Danemark, la Belgique et le Royaume-Uni appliquent déjà ces textes.
Cette mesure a été adoptée par Bruxelles après des années d’âpres débats. L’entité sioniste a indiqué que cette décision pourrait entraîner « des implications politiques » pour l’UE.  Et dans un accès de cynisme odieux, les sionistes déclarent que « le processus de règlement pacifique entre Israël et la Palestine pourrait être sapé. »

M. Bellakhal
 

Articles similaires