Tunisie : «les congés de longue durée ne sont que des supercheries», déclare Néji Jalloul

Dans une allocution prononcée lors du séminaire interrégional sur « l’élaboration d’un système national unifié pour l’information et l’orientation professionnelle » tenu à Bizerte, Néji Jalloul, ministre de l’Education, a indiqué que son département vivait une situation extrêmement difficile de gestion des ressources humaines.

Une situation, a-t-il précisé, héritée et qui concernait 5 000 agents détachés pour le travail administratif et autant d’agents bénéficiant actuellement d’une maladie de longue durée. Avec sa faconde habituelle, il s’est dit peu disposé à endosser la responsabilité de « gaspiller les fonds publics », précisant que le ministère dépense quelque 4,7 milliards de dinars pour les salaires et seulement 180 MDT pour le développement.
M. Jalloul a appelé, à l’occasion, les médecins à faire preuve de circonspection et à davantage de rigueur dans l’attribution de tels congés et de veiller « à ne pas dilapider l’argent du peuple ». Le ministre a agité encore une fois la menace de « lutter avec toute la force qui lui est donnée contre tous ceux qui évoquent la maladie pour fuir leur responsabilité professionnelle » estimant cette « pratique » comme « un abus de confiance et une supercherie ».

M. Bellakhal
 

Articles similaires