Tunisie : le SNJT boycotte les festivités du prix Nobel et menace de porter plainte contre la présidence de la République

Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a décidé, lundi 9 novembre 2015, de boycotter les festivités de l’attribution du prix Nobel de la paix au palais présidentiel de Carthage.

Dans un communiqué rendu public, le SNJT dénonce les agissements de la présidence de la République qui a empêché les journalistes de couvrir la célébration du gain du Prix Nobel de la Paix au Palais de Carthage tout en permettant à la chaîne privée Nessma et à ses équipes d’assister à cette cérémonie et de la diffuser en direct.
Le SNJT évoque, également, la possibilité d’engager des poursuites judiciaires contre la présidence de la République pour clientélisme et dépassement de prérogatives.
Selon le syndicat, cette attribution de l’exclusivité est un renvoi d’ascenseur à la chaîne qui avait soutenu Béji Caid Essebsi lors de sa campagne électorale.

D.M
 

Articles similaires