L’Arabie Saoudite pourrait faire faillite dans moins de 5 ans, selon le FMI

Selon une récente estimation du Fonds monétaire international (FMI), l’Arabie Saoudite pourrait épuiser ses réserves financières en moins de 5 ans.

Le royaume a en effet de grandes difficultés à parvenir à l’équilibre budgétaire, selon le dernier bilan régional du FMI. En cause, les dépenses sociales exponentielles engagées par les 15 000 membres des six branches de la famille régnante pour s’attirer le soutien de la population. Une hausse du prix du pétrole à 103 dollars (93,5 euros) le baril serait nécessaire pour compenser ces largesses.
Le FMI  a ajouté que la plus grande économie du Moyen-Orient va connaître un déficit budgétaire de 21,6% en 2015 et 19,4% en 2016. Cela fait plusieurs mois que la situation économique du Royaume se dégrade : l’Agence monétaire saoudienne a ainsi retiré 70 milliards de dollars de fonds qui étaient gérés par des institutions financières à l’étranger et ses réserves de change ont reculé de près de 73 milliards de dollars, pour se stabiliser aux alentours de 654 milliards.
Avec un niveau d’endettement de 2% du PIB, il est très probable que l’Arabie saoudite doive prochainement emprunter de l’argent pour financer sa croissance.
Le directeur du FMI pour la région, Masoud Ahmed, a expliqué que pour les pays exportateurs de pétrole de la région, la chute des prix de l’or noir avait conduit une très importante diminution de leur rente pétrolière, d’«un montant de 360 milliards de dollars, seulement pour l’année 2015». 
Mashoud Ahmed estime en outre qu’avec un prix du baril stagnant autour de 50 dollars, il sera particulièrement difficile pour les pays exportateurs de pétrole de garantir la pérennité de leur budget à moyen terme, raison pour laquelle ces derniers doivent absolument diversifier leurs économies afin de faire face aux millions de demandeurs d’emploi que l’on trouve dans la région (10 millions d’ici 2020).

D.M
 

Articles similaires