Tunisie-Littérature : les Goncourt annoncés au Bardo

Bernard Pivot, président de l’Académie Goncourt, est revenu sur la symbolique de la présence du jury  du prix Goncourt au musée du Bardo, pour l’annonce de la troisième sélection des finalistes du prestigieux prix littéraire français.

Après une escapade au Liban en 2012, les voici en Tunisie. Mardi 27 octobre, à 13 heures, ils se réunissent au musée du Bardo pour délivrer leur avant-dernière liste qui ne comptera que quatre romans. La conférence se tiendra dans le grand hall du musée.
Selon M. Pivot, le musée du Bardo a été choisi pour faire passer un message de paix et de démocratie.
Ainsi, les Goncourt mettront en place un jury composé de jeunes qui aura pour but de lire les quatre romans en finale et d’attribuer « le choix de la Tunisie ». Une méthode calquée sur ce qui avait été organisé à Beyrouth en 2012 : un jury avait rendu « le Choix de l’Orient ». La distinction sera remise mi-décembre. L’auteur primé sera invité à Tunis l’an prochain et, surtout, sera traduit en arabe. L’idée est de faire progresser la lecture. Un sondage a fait grand bruit en Tunisie, révélant que neuf Tunisiens sur dix ne lisaient pas. Les causes sont multiples : l’héritage d’une dictature qui a cassé l’éducation, le prix trop cher du livre par rapport au pouvoir d’achat, une consommation boulimique des réseaux sociaux…

D.M

 

Articles similaires