Tunisie : le voyagiste Fram dépose le bilan, après la baisse de ses activités dans le Maghreb

Après le retrait d’une offre de reprise chinoise, le voyagiste toulousain, Fram, devrait déposer son bilan. Quelque 670 salariés sont concernés. Le groupe français Karavel-Promovacances serait intéressé mais après le dépôt de bilan.

Après le retrait, lundi 19 octobre, de la seule offre de rachat présentée par le chinois HNA Group Europe avec son partenaire français Selectour Afat, le voyagiste français Fram va déposer son bilan.
La convocation du comité d’entreprise extraordinaire est partie ce lundi 26 octobre. Le comité devrait avoir lieu jeudi. Une audience est attendue dans la semaine pour placer le voyagiste en redressement judiciaire.
« La priorité reste la continuité et la pérennité de l’entreprise », précise la direction de l’entreprise de tourisme créée à Toulouse en 1949 sous le nom de Fer-Route-Air-Mer.
Créé en 1949, fort d’une cinquantaine d’agences, le groupe Fram reste un des plus gros voyagistes nationaux. Il a transporté plus de 50 000 personnes cet été. Très implanté dans le bassin méditerranéen, notamment au Maghreb, le tour-opérateur toulousain a subi de plein fouet les conséquences du printemps arabe et tente depuis de se redresser. Sa trésorerie serait exsangue et il aurait un besoin immédiat de 20 millions d’euros.
Y a-t-il un opérateur tunisien, courageux mais aussi bien déterminé à redresser la barre du tourisme tunisien et qui croit en le potentiel sans fin de ce secteur d’avenir, afin d’acquérir cette boîte bien huilée ?

D.M
 

Articles similaires