Tunisie-Noomen Fehri : «nous visons la connexion de 2,7 millions de familles et de toutes les écoles à l’horizon 2020»

La coordination régionale d’AfekTounes à Bizerte a organisé, samedi 24 octobre 2015, une conférence-débat sous le thème « TIC et nouveaux métiers ».

Noomen Fehri, ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, a animé cette rencontre en qualité de membre du bureau politique d’AfekTounes et nullement en sa qualité de ministre. Une rencontre qui s’inscrit dans le cadre des réflexions engagées par le parti sur les thèmes pointus et de l’information due aux citoyens. Des jeunes porteurs de projets ainsi que des professionnels du secteur informatique et de la communication ont assisté à ce débat. Après présentation d’une synthèse d’une étude prospective menée par Cofodecom sur les métiers générés par les TIC, M.Fehri, selon une méthode personnelle, a répondu aux nombreuses questions soulevées par l’assistance sur notamment la politique du ministère en matière de promotion et de mise à niveau du secteur, sur les projets de mise en place d’un référentiel des métiers et des compétences TIC. Ont été également évoquées des questions relatives au soutien devant être apporté par le ministère à l’économie immatérielle.

M.Fehri a développé à l’occasion les objectifs stratégiques de son département, reposant notamment sur la connexion de 2,7 millions de familles tunisiennes au réseau haut débit, la connexion de toutes les écoles à la toile, la promotion de l’école numérique, l’informatiser totale, l’administration. Le ministre a indiqué à ce propos que les entreprises doivent contribuer à cet effort en créant d’ici 2020 quelque 50 mille emplois dans les métiers à haute valeur. L’implication des jeunes est également requise et il faudrait créer 50 mille start-up dans les cinq ans à venir.
Le ministre a exposé ce que son département a réalisé au cours de la courte période écoulée en matière de TIC tel la création du Conseil technologique, la modernisation soutenue de la poste, le lancement de la carte technologique internationale. Un effort considérable est à fournir, a-t-il fait remarquer, afin de réaliser une infrastructure numérique offrant qualité et capacité.

M.Bellakhal

Articles similaires