Blair présente des excuses pour l’invasion de l’Irak en 2003

Le quotidien The Telegraph et plusieurs tabloïdes britanniques ont rapporté que Tony Blair a accordé une interview qui doit être diffusée aujourd’hui, lundi 26 octobre, sur CNN. Selon ces médias, relayés par le Monde, l’ancien Premier ministre aurait présenté « des excuses » pour l’invasion de l’Irak en 2003, durant laquelle il fut le principal allié de Georges W. Bush.

Face à Fareed Zakaria, commentateur qui avait à l’époque encouragé l’invasion américaine avant de basculer dans le camp des critiques, M. Blair reconnaît que « le renseignement [relatif aux armes de destruction massive, NDLR] était faux » et admis certaines « erreurs de planification » ainsi qu’une « erreur de compréhension de ce qui arriverait une fois que [nous] aurions renversé le régime ».
L’ex-premier ministre a reconnu également une part de responsabilité dans la montée actuelle de Daesh. M. Blair a déclaré qu’il lui était difficile cependant de demander pardon pour avoir renversé Saddam. Parmi les erreurs stratégiques, reconnaît Blair, figure celle d’avoir dissous le parti Baas, ce qui, selon lui avait précipité le pays dans le chaos et la guerre civile.

M. Bellakhal
 

Articles similaires