Tunisie-Al-Aqsa : une résolution arabe à l’UNESCO met les sionistes en colère

Un texte de résolution a été soumis à l’UNESCO par des pays arabes (l’Algérie, l’Egypte, le Koweït, le Maroc, la Tunisie, les Emirats arabes unis) pour condamner les mesures israéliennes relatives aux restrictions soumises par les autorités sionistes de l’accès des fidèles à la mosquée Al –Aqsa lors des jours de l’Aïd.

Le texte qui a mis en colère Israël sera soumis au vote aujourd’hui, mercredi. Il indique entre autre que la place Al-Bouraq (nom donné à l’esplanade faisant face au mur des lamentations) fait partie intégrante de la mosquée Al-Aqsa.
Israël a dénoncé une « volonté claire de déformer l’histoire » et de s’approprier le site.
« Le mont du temple et le mur des lamentations sont au cœur de Jérusalem et à la base de l’histoire juive. Ce sont des faits historiques irréfutables » a déclaré le ministre des affaires étrangères de l’entité sioniste.
Pour sa part, la directrice générale de l’UNESCO a exprimé sa « profonde inquiétude » et a déploré « les récentes propositions en cours de discussion (…) qui pourraient être perçues comme des modifications au statut de la Vieille Ville et qui pourraient raviver les tensions » Mme Irina Bokova, tout en appelant au calme a indiqué que « la protection du patrimoine culturel ne doit pas être prise en otage, car cela fragilise le mandat et les efforts de l’Unesco».

M. BELLAKHAL
 

Articles similaires