Les autorités algériennes réduisent la chaîne Al Watan TV au silence

Le ministère algérien de la Communication a annoncé, hier, lundi 12 octobre 2015, la « fermeture définitive » de la chaîne de télévision privée El watan TV à Alger. La police a envahi tôt le matin du lundi les locaux de la chaîne sur ordre, annoncent les responsables de la chaîne, du wali d’Alger Abdelkader Zoukh.

Le ministère a évoqué « une atteinte aux symboles de l’Etat » après qu’il a déposé plainte contre la chaîne la semaine dernière pour les mêmes motifs.
Cette opération policière intervient quelques jours après la diffusion sur Al Watan TV d’un entretien avec Madani Mezrag, ancien chef de l’Armée islamique du salut (AIS). Durant l’entretien, Mezrag a tenu des propos virulents vis-à-vis du Président Bouteflika et proféré des menaces à son encontre « si jamais les autorités continuaient à lui refuser la création d’un parti ».
Pour le ministère, la chaîne est en infraction de la loi relative à la diffusion puisqu’elle ne dispose pas d’une autorisation préalable délivrée par décret.

M. Bellakhal

Articles similaires