900 mille familles tunisiennes sont aujourd’hui endettées

Selon le dernier recensement de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), 900 mille familles tunisiennes sont, aujourd’hui, écrasées par le fardeau de la dette alors que seulement 40% vivent de leurs salaires.

Ce chiffre inquiétant s’explique, selon l’économiste Mourad Hattab, par le rythme vertigineux de la dégradation du pouvoir d’achat du citoyen sur fond de la cherté de la vie.
M.Hattab, qui a donné une analyse rapide de l’endettement des Tunisiens, a ajouté que les montants des prêts accordés par les banques ont dépassé les montants des dépôts, ce qui a engendré des problèmes de liquidité et par la suite, la hausse de l’inflation.
« Sur les 900 000 familles, on dénombre 20% qui connaissent un état de surendettement. C’est la classe moyenne centrale qui a été affectée et qui est composée d’une large partie de fonctionnaires et des salariés du secteur public », a-t-il encore précisé.
Mourad Hattab a, en outre, indiqué que le recours au crédit bancaire -bien qu’il contribue à doper la consommation et à impulser la croissance- a des répercussions tant sur les familles que sur les banques, notamment, avec un taux d’endettement des ménages élevé et des clients dans l’incapacité de rembourser leurs prêts.

M.Kh
 

Articles similaires