« La France bafoue le droit international en frappant la Syrie », déclare la Russie

La France a annoncé dans la journée du dimanche avoir effectué ses premières frappes aériennes contre Daesh en Syrie.

« Sur la base des renseignements collectés lors des opérations aériennes engagées depuis plusieurs semaines », a-t-on souligné. Ces frappes ont été effectuées en dépit de l’absence d’une approbation du Conseil de sécurité de l’ONU, mais au nom, dit-on du côté de l’Hexagone, de la « légitime défense ». ( ?) Cette opération menée contre la Syrie, quoique saluée par la presse française dans sa grande majorité, est fortement critiquée, notamment par la diplomatie russe dont la porte-parole, Maria Zakharova, s’était interrogée sur le concept de légitime défense évoqué par la France. « Je voudrais connaître les détails du concept de légitime défense concernant des frappes aériennes sur un Etat qui n’a pas donné son accord et n’a attaqué personne, ainsi que la conformité de ces actions avec le droit international», a écrit Maria Zakharova sur sa page de Facebook, suite aux révélations sur les frappes aériennes françaises en Syrie, hier, dimanche 27 septembre.
La porte-parole du ministère des Affaires étrangères russe a ironisé «Quels inventeurs ! Le référendum en Crimée est une annexion, mais les frappes aériennes non sanctionnées par le Conseil de Sécurité et sans l’accord du pays visé est une autodéfense». Maria Zakharova a conclu que « « la France tue le droit international aux yeux de la communauté internationale choquée».

M. BELLAKHAL

 

Articles similaires