Tunisie: le juge Mokhtar Yahyaoui n’est plus

Le juge et défenseur des droits de l’Homme, Mokhtar Yahyaoui est décédé, mardi 22 septembre, à l’âge de 63 ans. Selon un premier diagnostic médical, Mokhtar Yahyaoui aurait été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

«Yahyaoui a ressenti des douleurs alors qu’il prêtait assistance aux travaux de construction de son domicile dans la localité d’El-Gomria à Bizerte», a confié une source au correspondant de l’Agence TAP dans la région. Le défunt a succombé à ces douleurs, avant même d’arriver au centre hospitalo-universitaire Habib Bougatfa, a-t-elle ajouté.
Mokhtar Yahyaoui est un fervent défenseur des droits de l’Homme et un opposant au régime du président déchu Zine El Abidine Ben Ali. En 2001, il a été écarté du corps des magistrats et s’est vu confisquer ses biens, à la suite d’un message qu’il avait adressé au président déchu Ben Ali, dans lequel il critiquait la situation de la magistrature en Tunisie.
Après la révolution, il a réintégré le corps des magistrats. Il a, également, rejoint l’Instance supérieure pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique en tant que membre, avant d’être nommé, en 2012, président de l’Instance nationale de protection des données personnelles (INPDP).

Investir En Tunisie
 

Articles similaires