Tunisie: classement des gouvernorats selon un indice d’attractivité pour les affaires et les investissements

«L’ensemble des régions tunisiennes manquent d’attractivité en raison de l’absence d’une vraie politique d’aménagement du territoire et d’un cadre de vie agréable» selon une enquête réalisée par l’Institut arabe des chefs d’entreprises (IACE).

Cette enquête a permis de dégager des indices d’attractivité locale pour chaque gouvernorat, et ce, en se basant sur un échantillon de 313 entreprises tunisiennes réparties sur les 24 gouvernorats du pays a affirmé l’expert, Kamel Ghazouani, lors d’une conférence de presse vendredi, à Tunis.
L’enquête a également, permis d’identifier les procédures administratives précises qui pourraient faire l’objet d’une réforme réglementaire, en vue d’améliorer le climat d’affaire local et impulser une dynamique économique, primordiale pour le développement régional.
Elle s’est fondée sur 5 domaines d’analyse, à savoir : les services municipaux l’approche participative, les services non municipaux, la transparence et l’accès à l’information, l’infrastructure et le cadre de vie.
Le classement se réfère à celui utilisé par la Banque Mondiale dans ses rapports sur le climat des affaires ou par le Forum de Davos lors de l’élaboration de son rapport sur la compétitivité des économies. Il répartit les gouvernorats en 4 zones (vert, jaune, orange et rouge).
Ainsi, le gouvernorat de Tunis (vert) se place en tête de peloton étant le seul à avoir un score au dessus de la moyenne, à 5,56/10.
En effet, ce gouvernorat a enregistré les meilleurs performances aux niveaux des différents domaines (services municipaux, l’approche participative, gouvernance et transparence et cadre de vie) à l’exception des services non municipaux où Tunis occupe la neuvième place avec un score de 4,17/10.
Dans le vert se trouve la plupart des gouvernorats côtiers du Nord-est. Le gouvernorat de Sousse qui occupe la deuxième place dans ce classement avec un indice de 4,83/10, détient les meilleures performances en ce qui concerne les règles de transparence dans la gestion des affaires.
Kairouan, en zone orange, occupe la 17-éme position avec un indice de 2,84/10. Avec un score de 1,97/10, Kebili est classé dernier (zone rouge), détenant les plus mauvaises performances dans à peu prés tous les domaines sauf en ce qui concerne les services non municipaux.
Le rapport sur l’attractivité régionale est le premier rapport sur le climat d’affaire locale élaboré par l’IACE. Il sera publié annuellement, en Tunisie, à l’instar du rapport de Davos sur la compétitivité des économies et le rapport de la Banque mondiale sur les conditions du déroulement des affaires «Doing Business».
Il s’agit de permettre aux décideurs locaux, régionaux et nationaux ainsi qu’aux chercheurs de mieux comprendre plusieurs des questions clés du développement des affaires locales.
Selon les responsables de l’IACE, le moment est venu de prendre un peu de recul et de regarder comment la réglementation des affaires, l’environnement d’affaire et le cadre de vie, ont évolué dans chaque gouvernorat et quels sont les problèmes qui entravent l’amélioration des différents indicateurs.

Investir En Tunisie
 

Articles similaires