Tunisie: Habib Essid reçoit Christiane Taubira

Le chef du gouvernement, Habib Essid a reçu le jeudi au palais du gouvernement à la Kasbah, la ministre de la Justice française, Christiane Taubira.

La ministre française a déclaré à l’issue de l’entrevue que sa rencontre avec le chef du gouvernement s’inscrit dans le cadre de du renforcement de la coopération bilatérale entre la Tunisie et la France dans le domaine juridique afin de conforter le système démocratique et de le rendre plus efficace, mettant l’accent sur l’étroitesse et la continuité des liens de coopération qui permettent d’ établir l’Etat de droit et de renforcer les droits de l’Homme.
La ministre a également indiqué que les deux parties œuvrent à lutter contre le terrorisme et de lui barrer la route et ce en accordant davantage d’intérêt à la jeunesse par l’élaboration des lois et la mise en place des mécanismes qui les protègent contre ce fléau.
La signature du protocole d’accord administratif de coopération juridique entre les ministères tunisien et français de Justice traduit le souci des deux pays de renforcer davantage les liens de coopération dans le secteur judiciaire en se basant sur la convergence entre les deux régimes judiciaires des deux pays, a jouté la ministre.
Cet accord exige, selon la ministre, le renforcement des moyens d’échanges d’informations relatives à des lois en vigueur, ainsi qu’à des travaux dans les domaines juridique et judiciaire, outre l’échange de compétences et d’ expériences dans le domine des technologiques modernes, de communication et d’information.
Mme Christiane Taubira a annoncé la création d’un groupe de travail tuniso français de coopération en matière juridique et judiciaire , qui aura la charge de diriger, structurer et coordonner la coopération entre les deux pays et ce par l’élaboration d’un plan d’action de deux ans (à partir de 2015) qui comprend tous les secteurs et projets qui seront mis en œuvre au cours de la même période.
Ce groupe de travail se penchera également sur la préparation des plans et mécanismes nécessaires à la mise en œuvre des activités et projets choisis , d’en évaluer les résultats, et d’apporter, le cas échéant, les modifications nécessaires, outre l’élaboration d’un rapport sur l’avancement de l’exécution de ces projets.

D’après communiqué
 

Articles similaires