Daesh : «Ceux qui fuient leurs pays commettent un dangereux pêché»

Dans Dabiq, le N°11 de son magazine de propagande en langue anglaise de Daesh relaie la photo du petit Aylan Kurdi, nullement pour susciter quelque commisération dans ses troupes, mais pour effrayer et menacer les Syriens fuyant leur pays vers l’Europe.

Sous le titre « le danger d’abandonner l’Etat islamique », Daesh accuse les fuyards de jeter en pâture « la vie et l’âme » de leurs enfants et commettent, ce faisant « un dangereux pêché ».
« Certains Syriens et Libyens, y lit-on, sont prêts à risquer les vies et les âmes de ceux dont qu’ils devraient élever dans la Charia – leurs enfants – et à les sacrifier pendant ce voyage dangereux pour gagner les terres des croisés gouvernées par lois de l’athéisme et de l’indécence»
Toujours selon DAESH, les réfugiés sont sous la menace constante de la fornication, de la sodomie, des drogues et de l’alcool et, par conséquent l’abandon du califat revient à « ouvrir la porte de l’abandon de l’islam au profit du christianisme, de l’athéisme et du libéralisme »
La veille, mercredi, dans le même magazine en ligne, Daesh a mis « en vente » deux otages, un Norvégien et un Chinois affirmant que leurs pays les avaient abandonnés.

M. BELLAKHAL
 

Articles similaires