Lapsus révélateur de Sarkozy : « la France, toujours du côté des dictateurs »

A la clôture de l’université d’été des Républicains organisée aux pays de la Loire, l’ex-président français, Nicolas Sarkozy, a donné comme de bien entendu son opinion sur la crise des migrants et exprimé sa conviction profonde sur le rôle de la France face à cette situation.

Tout en réaffirmant sa conviction sur la nécessité de réformer Schengen pour que tous les Etats aient la même politique migratoire. M Sarkozy s’est également prononcé sur la nécessité de la mise en place de « centres de rétention » en Afrique du Nord, en Serbie et en Bulgarie pour contrôler les flux des migrants.
Opinions jusqu’ici acceptable bien que subjective, mais un lapsus était venu gâcher l’envolée de M. Sarkozy qui a affirmé dans son élan : « il y a quelque chose auquel je suis très attaché, c’est que la France a toujours été du côté des opprimés, toujours du côté des dictateurs ».
Un lapsus révélateur des idées bien arrêtées de M. Sarkozy de soutenir les dictateurs avant de déchaîner le feu et le fer contre leur pays et leur population.

M BELLAKHAL
 

Articles similaires