Daesh attaque des villages syriens au gaz moutarde

Le journal britannique Guardian rapporte que le 21 août dernier DAESH a mené contre le village syrien de Marea, dans le Nord-Est du pays, une attaque au gaz moutarde occasionnant de terribles blessures à 25 Syriens qui ont dû être hospitalisés.

DAESH utiliserait désormais du gaz moutarde contre les civils dans les régions qu’il souhaite conquérir. C’est, souligne le journal, un événement qui marque un nouveau stade dans l’escalade de la violence dans le conflit syrien. Le gaz moutarde est une arme chimique interdite depuis la Première Guerre mondiale par le protocole de Genève de 1925.
D’après des estimations, DAESH aurait lancé quelque 56 obus sur le village de Marea qu’ils avaient déjà essayé de prendre d’assaut, mais ses combattants avaient été repoussés et chassés par les rebelles.
La Syrie, précise-t-on, n’est pas le seul pays qui ait subi une attaque chimique effectuée par DAESH, les autorités kurdes d’Irak ont récemment annoncé avoir été victimes d’attaques similaires émanant des terroristes.

M. BELLAKHAL
 

Articles similaires