Tunisie : Hassen Zargouni propose de généraliser l’entrée en scolarité à l’âge de 5 ans

Dans une note publiée mardi 1er septembre 2015 sur sa page Facebook, le président de Sigma Conseil, Hassen Zargouni, est revenu sur la scolarisation dans l’enseignement pré-primaire dans notre pays.

L’enseignement préscolaire est dispensé dans les jardins d’enfants et les kouttab (écoles coraniques sous la tutelle du ministère des Affaires religieuses). Les crèches accueillent les enfants de moins de 3 ans.
Conformément à loi d’orientation de 2002, la dernière année qui concerne la tranche d’âge de 5 à 6 ans constitue une année préparatoire au cycle primaire et fait partie de l’enseignement de base. L’année préparatoire n’est pas obligatoire ou gratuite.
Selon le président de Sigma Conseil, en Tunisie, l’enseignement préscolaire, non obligatoire, qui s’adresse aux enfants âges de 3 à 6 ans, est de l’ordre de 25%. L’année préparatoire qui concerne les 5 à 6 ans couvre plus de 67% des élèves qui rentrent en primaire. « Le taux des enfants bénéficiant d’une éducation avant l’entrée en scolaire ne dépasse pas l’1/4 aussi dans les pays arabes alors qu’il atteint près de 90% dans les pays industriellement développés. La moyenne mondiale est de 54%. Les élèves tunisiens partent avec un handicap certain », a-t-il dit.
Pour cela, Hassen Zargouni a proposé d’intégrer l’année préparatoire dans le cycle primaire et généraliser l’entrée en scolarité à l’âge de 5 ans en Tunisie. « Cette mesure mettra nos enfants en même pied d’égalité avec les enfants du monde développé et favoriserait l’accès à l’éducation de la petite enfance pour couvrir un bien plus grand nombre et rattraper le retard par rapport aux statistiques mondiales », a-t-il ajouté.

D.M

 

 

Articles similaires