Tunisie : Habiba Ghribi dédie sa Médaille à Haythem Bellakhal (vidéo)

Habiba Ghribi a honoré la Tunisie et les Tunisiens. Elle a démontré qu’elle est de la race des Gagnants, des Battants, des Grands.

Nullement impressionnée par l’atmosphère exceptionnelle de l’arène, ni intimidée par la présence de grosses pointures de l’athlétisme mondial, car elle en est devenue une figure éminente. Après les triomphes qu’elle a alignés au gré des meetings internationaux (Diamond League de Zurich, Londres, Monaco…), elle a promis le podium à tous ses fans et à tous les Tunisiens, à l’occasion des mondiaux de Pékin. Et elle a tenu encore une fois ses promesses. Elle a, certes, manqué l’or de quelques fractions de seconde, mais elle a prouvé que l’or, elle le porte en elle. Et en la circonstance, dans son extrême simplicité, elle a révélé des qualités humaines supérieures outre une valeur technique qu’elle promet de peaufiner afin de faire encore notre bonheur. La médaille, elle la dédie à ses parents, naturellement, mais également à son pays et à ses compatriotes qui « n’ont pas douté de ses capacités » et auxquels elle promet de nouvelles satisfactions. Nous en acceptons l’augure, convaincus que nous sommes et que nous devons être, qu’elle n’aura de cesse de tenir ses promesses et qu’elle n’épargnera aucun effort pour maintenir bien haut le drapeau national et pour restaurer l’image de son pays que les politiciens de tous bords s’acharnent à détruire.
Habiba Ghribi a arraché de chaudes larmes du côté de Bizerte. Dans les rangs des athlètes du SCB (Starting Club de Bizerte) qui tous sont ses fans irréductibles. Elle a bouleversé la famille élargie des Bellakhal et l’a remuée aux tripes en dédiant, au micro de France 2, sa médaille à son défunt ami et néanmoins supporter inconditionnel Haythem Bellakhal, directeur technique du Starting Club de Bizerte, disparu en janvier dernier dans des circonstances dramatiques et qui a laissé orphelins quelque deux cents athlètes éplorés que le défunt préparait à un avenir brillant. De son vivant, Haythem Bellakhal ne cessait de clamer sa totale confiance en les capacités, en la volonté de Habiba Ghribi, lui prédisant un avenir toujours meilleur et des performances à la mesure du travail acharné qu’elle effectuait afin de faire partie des Grands de ce monde.
Par ce geste envers son regretté ami Haythem Bellakhal, la championne olympique et mondiale Habiba Ghribi a démontré qu’elle n’a pas seulement l’étoffe de la championne mais également l’empathie et l’altruisme dont seuls les grands hommes et les grandes femmes sont dotés.
Les athlètes de Bizerte en particulier et ceux de tout le pays en général, la famille de Haythem ne peuvent qu’être reconnaissants à Habiba Ghribi pour les nobles sentiments exprimés envers le disparu. Elle montre ainsi la voie afin que personne, de ceux qui aujourd’hui œuvrent ou de ceux qui ont œuvré par le passé pour la gloire de la Tunisie, ne soient jamais oubliés.

IAAF World Championships Beijing 2015 Habiba Ghribi interview

Posted by Khaldoun Bellakhal on mercredi 26 août 2015

M. BELLAKHAL
(Père de HAYTHEM BELLAKHAL)

 

Articles similaires