Tunisie : Adnen Manser revendique la démission du ministre de l’Intérieur

Adnen Manser, ancien directeur de cabinet du président provisoire, Moncef Marzouki, est revenu, ce mardi 11 août 2015, sur le sujet d’enlèvement de sept personnes accusées de terrorisme devant le tribunal de première instance de Tunis. « Ce qui s’est passé est inadmissible. Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Najem Gharsalli, doit se prononcer immédiatement sur cette affaire et présenter sa démission », a-t-il dit.

Et d’ajouter « Les 7 accusés ont été libérés hier comme plusieurs autres qui ont été arrêtés pour soupçons de terrorisme. 100 mille individus environ ont été arrêtés pour la même cause dont la majorité a finalement été libérée ».
Evoquant le sujet d’extradition de l’ancien premier-ministre libyen, Baghdadi Mahmoudi, M. Manser a affirmé, lors de son passage sur les ondes de Mosaïque FM, qu’il soutient les propos de l’ancien Chef du gouvernement, Hamadi Jebali, appelant à soumettre cette affaire devant l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) pour que chacun assume sa responsabilité. « Toutes les parties doivent assumer leur responsabilité. Le gouvernement Essid doit également assumer toute sa responsabilité. J’ai vécu cette affaire du début jusqu’à la fin et je suis prêt à témoigner », a-t-il affirmé.
A rappeler que Hamadi Jebali a nié, dans une déclaration accordée lundi aux médias, tout deal à ce sujet entre le gouvernement et la Libye dans cette affaire accusant certaines parties de mener une campagne de dénigrement à son encontre.

A.B

 

 

 

Articles similaires