Tunisie: Noomene Fehri préfère subventionner la connexion internet au lieu du sucre

Le ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, Noomen Fehri, a mis en exergue la nécessité de venir à bout de la fracture numérique qui existe entre la Tunisie et le reste du monde.

Dans une déclaration accordée mercredi 05 aout à Shems FM, le ministre a précisé qu’il y a trois choses essentielles qui doivent désormais exister en Tunisie. Selon le ministre, il est nécessaire d’avoir une connexion internet dans tous les foyers. "Je préfère subventionner la connexion internet au lieu du sucre, vu les répercussions néfastes qu’il a sur la santé", a-t-il indiqué, ajoutant que la connexion internet permet de favoriser le développement et le progrès.
M. Fehri a, également, plaidé pour abandonner l’utilisation du papier dans les administrations, et ce dans le but de fournir de meilleurs services aux citoyens et l’éradication de la corruption. Il a affirmé qu’il existe encore des personnes au sein des administrations tunisiennes qui prennent des pots en contre partie des services qu’ils fournissent aux citoyens.
Il a, finalement, cité la numérisation des écoles tunisiennes qui devient, selon ses dires, primordiale.

M.Kh
 

Articles similaires