Tunisie-Eruptions inopinées d’eaux «usées» sur une plage d’Hammamet: l’hôtel s’excuse

Dans une note publiée sur sa page Facebook, la direction de l’hôtel Palm Beach Hammamet est revenue sur la vidéo partagée sur les réseaux sociaux, montrant des eaux usées déversées sur sa plage et polluant l’eau de mer.

Après avoir présenté ses excuses à ses clients "pour le désagrément qui a pu leur être causé", la direction de l’hôtel a renvoyé la faute à l’ONAS (Office national de l’assainissement), assurant que le complexe hôtelier n’avait aucune responsabilité dans cette histoire.
"Le PALM BEACH HAMMAMET a accepté d’accueillir en son enceinte la station d’épuration de l’ONAS qui traite toutes les eaux usées de tous les hôtels de la zone. Cette même station a débordé samedi dernier le temps que l’organisme concerné intervienne. Cette affaire est entièrement indépendante de la volonté de l’hôtel et inhérente à la gestion propre et unique à l’organisme en question. Considérer que cet incident relève de la responsabilité du PALM BEACH HAMMAMET, c’est par analogie considérer que l’inondation d’une maison suite à des intempéries est du ressort du maitre de maison. Après tous ces éclaircissements, l’hôtel tient à présenter ses excuses à ses fidèles clients pour le désagrément qui a pu leur être causé", lit-on dans le communiqué.
Le propriétaire de l’hôtel, Meher Loukil, a, par la suite, pointé du doigt le client (…) qui a posté la vidéo. "Si le client en question qui a posté la vidéo doit se plaindre, qu’il aille le faire directement aux institutions concernées c’est à dire à l’ONAS. Si cette personne malintentionnée avait un tant soi peu de réflexion, elle aurait vite deviné qu’un hôtelier ne se réveille pas chaque matin avec l’intention de déverser ses égouts sur ses clients. Pour sa gouverne, sa vidéo ne pourra pas porter atteinte à la réputation de l’hôtel forgée depuis plus de 30 ans car c’est bien évidemment le but recherché", a-t-il ajouté.
Il est à rappeler que dans cette vidéo, un homme a filmé ce qu’il désigne comme étant "les eaux des égouts" déversées dans la mer pendant que des vacanciers se baignaient. L’affaire a provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux.

M.Kh
 

Articles similaires