Le roi d’Arabie Saoudite ne finira pas ses vacances en France

La société civile française et les habitants de la commune de Vallauris ont obtenu gain de cause.

Leur plage de la Mirandole, près de Nice leur a été rendue et il n’aura pas été possible à la famille royale saoudienne de les en priver en érigeant une plage privée réservée au roi Salman Ben Abdellaziz Al Saoud qui voulait passer ses vacances dans sa villa de Golfe-Juan. L’information, confirmée par les autorités préfectorales a été rapportée par Nice-Matin qui a indiqué que le roi d’Arabie Saoudite avait quitté, hier dimanche, la France à destination de Tanger (Maroc). Une grande partie de sa suite l’accompagne dans ce voyage. La préfecture des Alpes-Maritimes a déclaré à l’AFP que la moitié ou les deux-tiers des Saoudiens résidant à Cannes allaient quitter, en même temps que le souverain, les palaces de la Croisette. Leur nombre est évalué à un millier de personnes, croit-on savoir.
Attendu pour passer des vacances en France entre le 20 juillet et le 20 août, le roi Salman d’Arabie, n’y aura passé qu’une semaine et il paraît peu probable, selon les autorités françaises qu’il repasse par la France avant de regagner son pays. Le dispositif de sécurité entourant la villa du roi va être progressivement levé, a précisé la préfecture, et les baigneurs vont pouvoir de nouveau accéder à la plage publique de la Mirandole.
Il était question d’une privatisation de cette plage à l’occasion d’un séjour de la famille royale saoudienne. Une importante polémique s’est créée et une pétition en ligne avait recueilli plus de 150 mille signatures pour protester contre le projet. L’entourage de la famille royale saoudienne avait fait part de son mécontentement à l’égard de l’accueil qui lui a été réservé. Cependant, l’on veut bien faire croire, du côté officiel français, que ce départ du souverain et de son entourage n’est nullement lié à cette levée de boucliers.

M. BELLAKHAL
 

Articles similaires