Tunisie : les jeunes de Bizerte débattent des problèmes de la région

Quelque 24 jeunes, venus de tous les coins du gouvernorat de Bizerte ont participé durant deux jours (25-26 juillet 2015) à une rencontre organisée par l’association « jeunes et savoir-faire » et dont le but était de débattre des problèmes liés au développement de leur région dans le cadre d’une activité baptisée « 3alli soutek » (Eleve ta voix).

Cette initiative vise à engager les jeunes à identifier les problèmes de leur région, à en débattre et à proposer des plans d’action pour y remédier. Durant ces deux journées, les participants ont soulevé des questions relatives à une infrastructure routière défaillante et aux problèmes en rapport avec le pont mobile. La pollution et la lutte contre les atteintes à l’environnement naturel ont été également au centre de leurs préoccupations. Le chômage qui touche une grande partie des jeunes a été abordé et un appel a été lancé afin que les jeunes soient encadrés dans le sens des prises d’initiatives et de l’entrepreneuriat.
Dans le cadre de cette rencontre, deux jeunes ont été sélectionnés pour participer à une conférence nationale visant les mêmes objectifs et les challenges à relever par la jeunesse tunisienne. Il s(agit de Wiem Belkhouja (24 ans) et de Ahmed Boularès (25 ans) qui auront à suivre des cours de formation aux techniques de plaidoirie et de transmission de messages auprès des médias et des responsables gouvernementaux afin de bien défendre la cause de leurs communautés respectives.
A noter que cette rencontre survient après des manifestations similaires organisées à Kairouan, Gafsa et Sidi Bouzid. Les 1er et 2 août, puis les 8 et 9 août, les jeunes de Monastir puis ceux de Tunis auront la même opportunité de débattre des problèmes de développement de leurs régions.

M. BELLAKHAL
 

Articles similaires