Tunisie : en vue de renforcer leurs ventes à l’export, les «Ciments de Bizerte» modernisent leurs installations portuaires

CIMENTERIE-BIZERTE.jpgLors d’un entretien accordé à « Investir-en-Tunisie », Jalel Ben Othman, PDG de la société les « Ciments de Bizerte » a évoqué le projet que l’entreprise envisage de réaliser en vue de renforcer ses capacités de vente de ses produits à l’étranger.

Il s’agit, a-t-il dit, d’accélérer la mise en place d’une infrastructure modernisée de vente par voie maritime et d’entamer dès le 2ème trimestre de 2015 les travaux de génie civil pour la modernisation des installations portuaires visant à doter la société d’un quai performant de chargement et de déchargement. Ce nouveau projet d’un coût de 18 millions de dinars, MD, devrait supplanter les anciennes installations qui ne peuvent plus répondre aux exigences de rentabilité suite aux rénovations apportées aux équipements de production de la société.
Il est à signaler que les ventes à l’étranger des Ciments de Bizerte ont régressé de près de 95% suite aux fluctuations de la demande sur le marché algérien et sur les ventes quasiment nulles sur le marché libyen en proie aux crises socio-politiques. Face à cette situation de défis, ce sont les ventes locales qui ont pu soutenir l’activité au cours du 1er trimestre 2015. Le chiffre d’affaire se trouve ainsi en progression de 10,7% soit 26,3MDT en comparaison avec les 23,7 MDT réalisés au cours de la même période de 2014.
Cependant, le passif courant du cimentier et premier exportateur de clinker demeure un sujet de préoccupation. A la fin de juin 2015, le total de l’endettement, orienté comme prévu et conformément au budget de l’année vers l’investissement et plus précisément vers les projets d’accompagnement au PMN et cadrant parfaitement avec les ratios admis en matière de capacité d’endettement de la société, a atteint 100 MDT contre 73,4 MDT à fin décembre 2014. A cela, il faudrait ajouter 12,1 MDT de crédits de gestion.
M. BELLAKHAL
 

Articles similaires