SIDA : une Française de 18 ans, premier cas mondial de rémission

Des chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ont annoncé lundi le premier cas de rémission prolongé chez une jeune française de 18 ans, contaminée à la naissance par le virus du SIDA (VIH).

La jeune fille vit sans traitement depuis 12 ans et le virus ne se multiplie pas dans son corps. Par ailleurs, aucune charge virale n’est détectable dans les bilans sanguins rapprochés auxquels elle doit se soumettre régulièrement.
Asier Sáez-Cirión, docteur de l’Institut Pasteur, a précisé qu’un travail français apporte « pour la première fois » la démonstration qu’une rémission prolongée de l’infection par le VIH peut être obtenue chez un enfant infecté lors de la période périnatale après arrêt d’un traitement antirétroviral instauré au cours des premiers mois de la vie. « La rémission après l’arrêt d’un traitement n’est pas nouvelle. Ce qui l’est, c’est qu’elle soit montrée sur le long terme chez un enfant », a-t-il ajouté.
Cette nouvelle, cas unique connu au monde, est en effet un signal porteur pour les scientifiques. Elle ouvre de nouvelles perspectives de recherche et surtout «apporte la preuve que l’on peut obtenir une longue rémission chez l’enfant ».

D.M

Articles similaires