Tunisie : victime d’une erreur médicale, Mohamed Amine Ghandouri pris en charge par le ministère de la Santé

Mohamed Amine Ghandouri est un enfant a perdu la vue et l’usage de ses pieds, après une opération de circoncision qui a mal tourné, dans une clinique privée aux Berges du Lac, au cours du mois de Ramadan de l’année dernière. Il est tombé dans le coma avant d’être transféré en soins intensifs suite à une surdose d’anesthésiant.

Intervenant ce jeudi 9 juillet 2015 sur Mosaique FM, Sofiène Bouraoui, chef de cabinet du ministre de la Santé, a affirmé que le ministre Said Aydi a donné ses consignes pour prendre en charge le cas de Mohamed Amine. Il doit recevoir ainsi les soins nécessaires à l’hôpital d’enfants de Bab Saâdoun et à la station thermale de Jebel El Ouest.
A rappeler que selon les propos des parents de l’enfant, les médecins n’ont pas fait les examens nécessaires avant l’opération de circoncision. Le pire qu’à la sortie de la clinique, ils ont appris qu’ils doivent payer 50 mille dinars d’honoraires, dont 18 mille dinars rien que pour des médicaments.

Investir En Tunisie

 

Articles similaires