Tunisie-Retour de la police universitaire : le niet de l’UGET

Les récentes déclarations du SG du syndicat des forces d’interventions relatives à une possible et fort probable retour de la police universitaire a suscité une vive réaction de l’UGTT (Union générale tunisienne du travail).

L’organisation estudiantine dénonce ces propos dans un communiqué et exprime son « entière opposition à ce projet » qui présage le retour de « l’état despotique ».
Wael Naouar a souligné la disposition de l’UGET (Union générale des étudiants de Tunisie) à « faire face à toute action de militarisation de l’université, sous couvert de lutte antiterroriste »
« La réinstallation de la direction des services de sécurité universitaire au sein des établissements universitaires dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, représente un retour à l’état policier » a déclaré Wael Naouar à l’agence TAP. Il a fait remarquer que les solutions sécuritaires ne sauraient constituer une solution à la lutte contre le terrorisme à l’université, mais que celle-ci est liée nécessairement au développement des activités culturelles et à l’amélioration de la situation sociale des étudiants « afin, a-t-il dit de les soustraire à l’influence des idées obscurantistes »
Le SG de l’UGET a appelé les autorités à prendre en compte les informations que l’UGET fournit relativement au phénomène de l’intégrisme dans les universités.
Rappelons que suite à l’attentat de Sousse, le syndicat des forces d’intervention a publié un communiqué désapprouvant les mesures prises par le Conseil National de sécurité et appelé à l’adoption de mesures plus drastiques dont un retour de la police universitaire.

M. BELLAKHAL

Articles similaires