Tunisie-Attentat de Sousse : Uni*T met en garde contre le retour à la dictature

A la suite de l’attentat meurtrier de Sousse en Tunisie, l’association Uni*T (Union pour la Tunisie) met en garde les Tunisiens contre la tentation d’un retour à l’Ancien régime.

"Face à ce nouveau défi que représente le terrorisme les tentations à un retour des pratiques d’un autre temps et anti démocratiques étant fortes lors de périodes de troubles, nous appelons à l’extrême vigilance", précise leur communiqué.
Aucun mot ne suffira vraiment pour dire notre peine, notre rage, notre tristesse, notre indignation face à l’infâme qui s’est produit dans notre pays, la Tunisie en ce jour de Ramadan où la paix devrait être notre seule attente.
Nous tenons à présenter nos condoléances à toutes les victimes et à transmettre tous nos vœux de rétablissement à celles et ceux qui déjà luttent contre leurs blessures pour rester en vie. Les instigateurs de cet attentat ont assurément tenté de nuire à la marche en avant de la démocratie tunisienne ainsi qu’à l’espoir que celle-ci représente pour le monde arabe tout entier.
Et pourtant la désolation, la compassion et toutes ces messes d’indignation collectives ne suffiront pas à traiter sur le fond un problème brûlant, chose en laquelle tous les gouvernements post-révolution ont hélas failli.
L’association Uni*T considère que ces manquements graves à la sécurité des Tunisiens doivent être mis en débat et investigué par tous les citoyens à la fois pour définir enfin une politique opérante en matière de sécurité mais aussi pour dire à quel point les responsables de ces manquements ne peuvent plus et ne doivent plus exercer de responsabilités.
Le gouvernement actuel et à sa tête Nidaa (allié à Nahda) est arrivé au pouvoir notamment sur la base d’un programme volontariste sur la sécurité des Tunisiens.
Il est temps de passer à l’action.
Le prix que paie actuellement la Tunisie est trop important pour perdre encore plus de temps. Néanmoins, face à ce nouveau défi que représente le terrorisme, les tentations à un retour des pratiques d’un autre temps et anti démocratiques étant fortes lors de périodes de troubles, nous appelons à l’extrême vigilance et nous serons là pour veiller au respect de la Constitution.
L’État doit faire preuve de transparence dans sa communication et sur les moyens engagés car cela concerne l’ensemble du peuple tunisien.
L’association Uni*T considère que cet attentat est le dernier avertissement avant que notre peuple ne se retrouve dos au mur, condamné à choisir entre le retour sécuritaire ou l’anarchie terroriste.
Notre progression dans la voie de la démocratie est trop précieuse pour la gâcher encore une fois, faute de leader politique, de cadre administratif compétent et de projet collectif.
La lutte contre le terrorisme doit se faire vigoureusement, sans démagogie et à l’abri de toutes ces tentations autoritaires d’un autre temps dont nous ne voulons plus et que nous n’accepterons plus.

Uni*T (Union pour la Tunisie)

 

Articles similaires