Tunisie-Le ministre de la Défense: «les citoyens contribuent efficacement à la lutte contre le terrorisme»

Dans une interview accordée hier, jeudi 18 juin 2015, au quotidien Al-Maghreb, le ministre de la Défense nationale, Farhat Horchani a longuement parlé de la guerre contre le terrorisme,

des dangereuses conséquences de la situation en Libye sur la Tunisie, de la prise de contrôle par l’armée des massifs montagneux de l’ouest du pays et des frontières, du renforcement des capacités militaires par l’acquisition d’équipements militaires modernes et technologiquement avancés ainsi que l’accession de la Tunisie au secteur de l’industrie militaire.
Concernant l’acquisition de matériel militaire, le ministre rejette l’idée d’une course et frénétique à l’armement. « Il s’agit d’un simple renforcement de nos capacités défensives et de lutte efficace contre le terrorisme, une amélioration de notre système de défense. » M. Horchani a précisé que les forces armées éprouvaient des besoins minimaux en armement qui devront permettre de défendre les frontières, mais que les délais de livraison restent longs, ce qui constitue la principale entrave.
Evoquant l’éparpillement des efforts des forces armées et la multiplication des missions qui leur sont attribuées, entre défense des entreprises nationales, protection des frontières, lutte contre les terroristes, voire surveillance des centres d’examen, le ministre a indiqué que la mission première de l’armée, telle que définie par la constitution, est de défendre le territoire. « Les problèmes et mouvements sociaux, a-t-il indiqué, sont de nature à perturber le travail des forces armées appelées aujourd’hui et exceptionnellement à prêter main forte aux forces de l’ordre. » Cette situation dissipe les efforts et empêche que l’armée se concentre sur ses véritables attributions, a-t-il concédé, ce qui pourrait favoriser l’infiltration et la circulation des éléments terroristes.
Le ministre a mis l’accent sur le rôle crucial du citoyen tunisien dans cette lutte antiterroriste de longue haleine, tant il est vrai, a-t-il dit que ces gens possèdent le pouvoir de se fondre dans la population en adoptant ses modes de vie. Le ministre a toutefois reconnu que la contribution des citoyens a permis de porter de grands coups aux terroristes et que ces derniers sont aujourd’hui désemparés et privés de soutiens logistiques.
Concernant la prise de contrôle des hauteurs montagneuses de l’ouest du pays, le ministre a indiqué qu’elle était quasiment totale et que les forces armées sont capables d’aller dénicher les terroristes dans leurs repaires secrets. Le contrôle deviendrait total après la réception du nouveau matériel militaire acquis. Le ministre a souligné que le danger actuel qui menace le pays n’est pas tant DAESH que la situation explosive et l’absence de solution politique dans la Libye voisine. Pour assurer un contrôle efficace des frontières sud-est, le ministre de la Défense a parlé d’un nouveau système de défense que les forces armées envisagent de mettre en œuvre, consistant en une interdiction de passage et de circulation pour tous moyens de transport routier, d’interdire toute opération de trafic à travers les frontières. Des barrières seront érigées, des tranchées creusées, des buttes de sable installées, ainsi que de la fermeture de tous les passages hormis ceux de Ras-Jedir et Dhéhiba.
Pour ce qui est de la coopération américano-tunisienne en matière de lutte contre le terrorisme, le ministre a souligné que la Tunisie a acquis des hélicoptères de combat et que des discussions sont en cours pour l’achet de drones à des prix raisonnables.

M.BELLAKHAL
 

Articles similaires