Tunisie : selon le ministre de l’Intérieur, il existe une stratégie de lutte contre le terrorisme

Le ministre de l’Intérieur, Najem Gharsalli, a appelé toutes les composantes de la société civile à apporter leur soutien aux forces de l’ordre et armées dans leur « guerre » contre le terrorisme. C’était lors de la cérémonie de clôture de l’année scolaire à l’Ecole nationale de formation des officiers de police adjoints de Bizerte.

Le terrorisme n’a aucun avenir en Tunisie, a-t-il souligné, mais la victoire sur cette hydre malfaisante qui est la priorité absolue du gouvernement nécessite la conjugaison des efforts de tous les Tunisiens. M. Gharsalli s’exprimait devant la promotion 2015, des diplômés de l’Ecole qui a été baptisée « promotion Aymen Morjane », du nom du policier de la BAT tombé lors de l’attaque du Bardo.
Le ministre a indiqué que son département disposait de plusieurs stratégies prospectives de lutte contre les terroristes qui lui permettront de remporter la victoire sur l’obscurantisme et de lutter contre toute forme de criminalité.
Evoquant les deux attentats terroristes de Sidi Bouzid et de Jendouba, le ministre a affirmé que ces actes criminels ne réussiront pas à démoraliser les forces de l’ordre ni les forces militaires dont la foi et le sens du devoir et du sacrifice ne sont jamais démentis.

M. BELLAKHAL

 

 

 

Articles similaires