Tunisie-Lufthansa veut appliquer une taxe de 35dt sur ses billets d’avion : les agences de voyages crient à l’abus

La compagnie aérienne allemande, Lufthansa, a annoncé qu’elle compte faire payer 16 euros de plus les billets achetés sur son comparateur de prix. Cette décision, qui devrait entrer en vigueur à partir du 1er septembre 2015, touchera également le marché tunisien.

En effet, une « taxe » de 35 dinars par billet sera appliquée en Tunisie, lorsque celui-ci, sera réservé et émis via un GDS (Global Distribution System), soit des systèmes de réservation indépendants comme Galileo ou Amadeus.
Le groupe allemand a affirmé que cette décision « à l’échelle internationale » est basée sur une nouvelle stratégie commerciale et vise à « soutenir le renforcement de la rentabilité de l’entreprise ».
Cette décision a provoqué la colère de la FTAV (Fédération tunisienne des agences de voyages) qui a demandé une réunion d’urgence avec les responsables de Lufthansa. Selon Mohamed Ali Toumi, président de la FTAV, cette décision était discriminatoire à l’égard des agences de voyages (qui passent par des GDS) dans la mesure où les billets achetés directement sur Internet n’étaient pas concernés par cette taxe supplémentaire.
Même en Europe, les agences de voyages ont dénoncé cette décision. En France, le communiqué du SNAV (Syndicat des agences de voyages) est clair : son président Jean Pierre Mas parle d’une « décision particulièrement hostile du Groupe Lufthansa vis-à-vis de ses distributeurs qui représentent une large part de ses ventes sur le marché français».
Plus encore, les quatre réseaux volontaires d’agences de voyages françaises, Cediv, Manor, Selectour Afat et Tourcom en sont même arrivés à demander à leurs adhérents d’éviter de vendre le groupe Lufthansa.

M.Kh

 

 

Articles similaires