Tunisie : la CONECT tire la sonnette d’alarme sur la gravité de la situation économique

conect-logo.jpgLe Conseil Administratif de la Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie "CONECT" a tenu sa deuxième session au titre de l’année 2015 le 16 juin courant à Tunis.

Après examen de la situation économique et sociale dans le pays le Conseil :
1- Rappelle la gravité et la grande sensibilité de la situation économique dans le pays qui menace directement l’ensemble des secteurs sans exception, les entreprises structurées et les emplois.
Le Conseil attire l’attention sur la dégradation continue de tous les indicateurs économiques, financiers, le recul des investissements, la fermeture des entreprises et l’accroissement sensible du taux d’endettement.
2- Considère que les grandes réformes qui font, actuellement, l’objet de concertations concernant notamment le code des investissements, les systèmes fiscal, bancaire, administratif, éducatif et de formation sont importantes et d’une utilité certaine au développement d’une nouvelle stratégie de développement adaptée aux exigences de la situation et aux attentes et aspirations des différentes régions et de tous les tunisiens. Le Conseil relève l’importance de fixer des échéances limites pour la mise en place de ces réformes en rappelant la nécessité de veiller à leur complémentarité et leur harmonie.
Aussi et tenant compte du fait que l’effet réel de ces réformes ne peut être qu’à moyen terme, le Conseil Administratif de la CONECT insiste sur l’importance du lancement d’un plan stratégique à court terme visant à faire face à la situation et permettre à l’activité économique de retrouver son rythme ordinaire.
3- Le Conseil relève la nécessité d’assainir en toute urgence le climat social dans le pays et de réaliser un consensus rapide autour d’une trêve sociale qui constituera un stimulant au travail, à l’initiative, à l’investissement, à la création de projets et à la reprise par la Tunisie de son attractivité et de sa position en tant que destination privilégiée des investissements locaux et étrangers. Le Conseil rappelle que les effets de l’assainissement du climat social dépassent le seul cadre économique pour constituer un des éléments de base de la stratégie de sécurité du pays et de lutte contre le terrorisme.
4- Il rappelle l’urgence de la mise en place de mesures visant à produire l’effet psychologique attendu en annulant les dispositions relatives à l’imposition des sociétés exportatrices afin de les épargner des procédures complexes d’un système fiscal qui fait, actuellement, l’objet de concertations pour sa révision.
5- Le Conseil considère que l’intégration rapide de l’économie parallèle dans le système structuré et organisé et la limitation du champ d’application du régime du forfait fiscal sont de nature à améliorer sensiblement les recettes de l’Etat et à assurer une meilleure transparence et une plus grande équité.
6- Rappelle la nécessité de reprendre le pacte social dans sa version de 2013 ainsi que le projet du conseil national du dialogue social dans le sens d’une plus grande ouverture du dialogue en associant toutes les parties et l’ensemble des organisations professionnelles concernées de façon à rompre avec l’approche de confrontation et de surenchère dont souffre actuellement le pays et de situer les relations sociales dans un cadre de coopération, de partenariat et de dialogue responsable.
Le Conseil Administratif de la CONECT considère que la loi de finances complémentaire au titre de l’année 2015 constitue une importante opportunité à saisir pour l’adoption de mesures audacieuses visant à sauver notre économie et à sauvegarder les intérêts supérieurs de la Tunisie et de l’ensemble des tunisiens.
D’après communiqué
 

Articles similaires