Des colons ordonnent à des Palestiniens de sortir de l’eau afin qu’ils puissent se baigner

L’événement a eu lieu le 7 avril dernier, mais il a été passé sous silence.

 Non pas à cause de son aspect anodin ou faits-divers, mais parce que, à n’en pas douter, il met encore une fois au jour le caractère foncièrement inhumain ou immoral des colons sionistes lesquels, sans se contenter de chasser les palestiniens de chez eux, multiplient à leur encontre les vexations, les exactions, les manifestations de haine, protégés par les forces de sécurité.

Alors que des Palestiniens se baignaient dans un bassin naturel à Berket Al-karmel, des centaines de colons sont arrivés, accompagnés de services de sécurité armés. Ils les ont obligés, sous la menace de leurs armes, à sortir de l’eau et à s’éloigner des lieux de la baignade pour que, eux, puissent nager seuls et en « toute sécurité ».
Un jeune palestinien de 20 ans a déclaré à B’Tselem qu’il avait refusé d’obtempérer aux ordres d’un agent de la police des frontières déclarant qu’il n’avait aucun problème à ce que les colons nagent avec lui. Mais il a dû sortir, lui et ses compagnons, de la piscine laissant la place aux colons qui n’ont quitté les lieux que vers 17h30.
Des actes immoraux commis en toute impunité, dont on refuse de parler, et révélateurs d’un quotidien où l’oppression est omniprésente.

M. BELLAKHAL

Articles similaires