Tunisie-Montage-vidéo de Marzouki : Ben Ticha, Balloumi et Ben Hamida accusés d’association de malfaiteurs

Le juge d’instruction au tribunal de première instance de la Manouba a accusé, mercredi 10 juin 2015, l’animateur de la chaine Al Hiwar Ettounsi, Hamza Belloumi, le leader de Nidaa Tounes, Noureddine Ben Ticha, et le chroniqueur, Sofiène Ben Hamida, d’association de malfaiteurs.

Ces accusations interviennent suite à une plainte déposée par le Congrès pour la République (CPR) après la diffusion, sur la chaine Al Hiwar Ettounsi, d’un montage-vidéo reprenant un long discours de l’ancien président, Moncef Marzouki, prononcé à Doha (Qatar) dans lequel il parle de potences en Tunisie et de terres brûlées en Syrie. Dans ce montage-vidéo, le nom de la Syrie a été retiré, de telle sorte que le téléspectateur comprenne qu’il s’agit de terres brûlées en Tunisie.
Le juge d’instruction a considéré ce montage-vidéo comme un délit de falsification et de fraude, conformément aux dispositions du code pénal. L’enquête est toujours en cours pour déterminer les responsabilités.
A rappeler que Hamza Belloumi était animateur de l’émission « Al Yawm Al Thamen » au cours de laquelle le montage-vidéo a été diffusé, Sofiène Ben Hamida était chroniqueur et Noureddine Ben Ticha, invité.

A.B

 

Articles similaires