Tunisie : les pêcheurs amarrés au vieux port de Bizerte menacent

Les pêcheurs qui ont leurs bateaux amarrés au Vieux Port de Bizerte manifestent leur énervement et menacent de recourir à des moyens extrêmes si l’affaire qui vient d’être révélée n’est pas examinée par les autorités et si une solution n’est pas trouvée…en leur faveur.

En 2011, une autorisation a été accordée à un privé en vue de l’exploitation d’une partie du quai du Vieux port comme une station pour la location de pédalos. Le locataire, fort de son droit, avait, selon les riverains, abusé de ce dernier en poussant l’extension de la superficie accordée à l’extrême et en provoquant nombre de nuisances et de dérangements. Les réactions des pêcheurs ne s’étaient pas fait attendre et des manifestations d’hostilité avaient contraint les autorités compétentes à lui retirer ladite autorisation.
Se fondant sur ce précédent, la demande déposée cette année par la même personne, pour le même projet et au même endroit aurait été rejetée par la commission d’octroi des autorisations réunie au mois de mai et présidée par la déléguée de Bizerte-nord. Des pêcheurs ont rapporté que malgré le refus de la commission, la personne en question aurait obtenu l’autorisation. Soutenus par des représentants de la société civile, ils ont commencé par signer une pétition et menacent, dans le cas où cette personne s’installe au Vieux port, de s’y opposer par tous les moyens.

M. BELLAKHAL
 

Articles similaires