«Qatar tolère le financement du terrorisme», accuse un rapport américain

Un rapport établi par « Congressial recherche Service », une agence fédérale américaine dépendant du Congrès des Etats-Unis a dénoncé un « manque de vigilance du Qatar vis-à-vis du financement des activités terroristes ».

Le rapport pointe du doigt le rôle de certains financiers de l’Emirat, dont un certain Rashid al-Kuwari, de l’ancien ambassadeur qatari en France, dans des opérations de blanchiment d’argent en faveur du terrorisme et notamment d’Al-Qaïda. « Malgré un cadre juridique solide, l’application effective de la lutte contre le blanchiment d’argent en faveur du terrorisme fait défaut, (au Qatar, NDLR) », indique le rapport qui précise qu’il existe « un manque de sensibilisation et d’application de la loi.
En septembre 2014, le gouvernement américain a désigné plusieurs responsables qui permettent la levée de fonds pour le groupe de l’EI dans la région du Golfe et de personnes « non identifiées » présentées comme « animateurs financiers ». En décembre 2013, Abderrahman Bin Umayr Al Nuaymi, un qatarien, militant des droits de l’homme et président d’Al KaramaFoundation , basée en Suisse, est désigné comme un Global Terrorist, agissant pour le compte d’Al-Qaïda. D’autres bailleurs de fonds, comme Salim Hassan Khalifa Rashid al Kuwari et Abdallah GhanemMafuzMuslim al-Khawar, des personnages vivant au Qatar ont été signalé par les agents américains.

M. BELLAKHAL
 

Articles similaires