Pont des Arts à Paris : les graffitis du Tunisien eL Seed remplacent les cadenas d’amour (photos)

Le Tunisien eL Seed et trois autres artistes, à savoir Jace, Brusk et Pantonio, ont été chargés par le maire de Paris de réaliser des panneaux de Street-art qui devront remplacer les cadenas de l’amour au niveau du Pont des Arts, enlevés, lundi dernier, puisqu’ils ont commencé à représenter un danger potentiel pour le pont qui ne supportait plus leur poids (45 tonnes).

Connu pour ses graffitis inspirés de la calligraphie arabe et de plusieurs autres œuvres d’artistes de rue, eL Seed a été invité, avec trois autres artistes, par le Tunisien Mehdi Ben Cheikh, directeur de la galerie Itinerrance, et le maire de Paris à peindre sur les nouveaux panneaux ayant été installés.

Né en France en 1981 de parents tunisiens, eL Seed se présente comme un «calligraffiteur» connu à l’échelle internationale, pratiquant simultanément la calligraphie arabe et le graffiti. Ses fresques, qui prônent des messages d’amour, d’espoir et de paix, sont exposées aux quatre coins du monde, en Tunisie, au Brésil, aux Etats Unis et en France.
A rappeler que la mairie de Paris a décidé la levée, lundi dernier, de façon définitive, les cadenas de l’amour accrochés sur le Pont des Arts, suite à la chute, l’année dernière, d’une partie du grillage dudit pont due au poids de ces cadenas.

A.B

 

Articles similaires