Négociations sur l’adhésion de la Tunisie au programme-cadre européen pour la recherche et l’innovation «Horizon 2020»

Au cours d’une conférence de presse tenue ce mercredi à la Kasbah, au sujet du bilan de la visite du chef du gouvernement en Italie, en Belgique et au Portugal, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Chihab Bouden a déclaré,

que le chef du gouvernement a annoncé à Bruxelles le démarrage au cours de ce mois, des négociations sur la participation de la Tunisie au programme-cadre européen pour la recherche et l’innovation « Horizon 2020 ».
Une fois membre, la Tunisie sera le premier pays de sud Méditerranée à adhérer à ce programme.
Le ministre a souligné l’importance de se joindre à ce programme qui mobilise des fonds globaux de 80 milliards d’euros jusqu’à 2020.
En adhérant à ce programme, la Tunisie sera un pays membre de l’Union européenne dans le secteur de la recherche scientifique et l’innovation, à l’instar des pays européens et ses partenaires.
M. Bouden a indiqué que ce projet, qui est l’un des plus importants programmes de coopération en termes de financement, vise à soutenir et à développer les domaines de la recherche scientifique et l’innovation technologique entre la Tunisie et l’UE au niveau des institutions de l’enseignement supérieur, des centres de recherche et des établissements économiques. Le programme vise également à faire participer la société civile et à promouvoir les programmes d’innovation et de création, en facilitant le processus de transport et de communication entre les chercheurs des deux pays et de soutenir le partenariat entre les secteurs public et privé dans les domaines concernés.
Le ministre a noté une série d’avantages qui seront attribués à la Tunisie à travers le programme «Horizon 2020», en particulier, l’avantage de présenter des sujets de recherche scientifique entre les deux parties, basés sur l’égalité et la participation et d’obtenir les fonds nécessaires qui serviront les objectifs fixés pour la recherche, l’équipement et l’infrastructure, en conformité avec les normes européennes et internationales.
Le programme permettra au partenaire membre de bénéficier des avantages accordés aux étudiants et aux chercheurs scientifiques, tels que les déplacements entre les centres de recherche tunisiens et européens.
« L’adhésion de la Tunisie à ce programme, a-t-il ajouté, sert à promouvoir les domaines de la recherche scientifique, l’innovation et la création technologique, à servir la qualité de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique en Tunisie et à réalisera la qualité et l’efficacité requise au niveau international ».

D’après communiqué
 

Articles similaires