Discrimination de la femme : la Tunisie devance largement l’Algérie, le Maroc et l’Egypte

A l’occasion de son 50ème anniversaire, la Banque africaine de développement (BAD) vient de publier les résultats de son indice de l’égalité du genre en Afrique. Ce premier rapport de la BAD prend en considération 52 pays africains sur 54.

Avec un score global de 60,4 points, la Tunisie (classée 17ème), a largement devancé ses deux voisins maghrébins, l’Algérie et le Maroc, qui figurent respectivement en 21ème et 26ème position, avec des indices globaux respectifs de 57,6 et 52,9 points. L’Égypte, pour sa part, atterrit en 35ème place totalisant un indice global d’égalité du genre de l’ordre de 49,3 points. La tête du classement est partagée par l’Afrique du Sud, le Rwanda et la Namibie.
L’étude qui sera publiée tous les deux ans, analyse le fossé économique, juridique et social entre les hommes et les femmes. L’objectif étant de fournir aux dirigeants africains les conclusions nécessaires pour lever les barrières qui empêchent les femmes de contribuer pleinement au développement du continent. La BAD cherche ainsi à identifier l’écart existant entre les hommes et les femmes dans la participation à la force du travail, les salaires et revenus, la propriété des entreprises et l’accès aux services financiers…etc. Trois aspects sont abordés à savoir : les opportunités économiques, le développement humain, ainsi que les lois et les institutions.

M.Kh

Articles similaires