Tunisie-Abassi : aucun partenariat public-privé ne peut être conclu sans le consentement de l’UGTT

En marge de la cérémonie de signature de deux conventions de partenariat entre la Fondation Farhat Hached et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), le secrétaire général de la centrale syndicale, Houcine Abassi, a affirmé qu’aucun partenariat ne peut être conclu entre les secteurs public et privé sans le consentement de la centrale syndicale.

« Nous visons, à travers ce partenariat, à faire du secteur public un facteur d’impulsion à l’investissement et à l’emploi », a-t-il précisé.
M. Abassi a souligné, d’autre part, l’engagement de l’Union à consolider un dialogue sérieux et responsable pour trouver une solution radicale à la crise aigue par laquelle passent les caisses sociales ainsi qu’à l’évasion fiscale et l’économie parallèle.
« L’élaboration d’un modèle basé sur l’initiative économique libre et sur celle publique, et plus précisément l’économie solidaire, est parmi les priorités de l’organisation syndicale », a-t-il affirmé, avant d’ajouter « l’Union mettra, également, tout en œuvre pour la réforme des systèmes éducatif et sanitaire ».

A.B

 

Articles similaires