«Shams», première association pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie, a obtenu son visa

Au lendemain de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie, « Shams », une association qui défend les droits des homosexuels, bisexuels et transsexuels en Tunisie, a obtenu lundi son visa légal.

Cette association a été fondée par un groupe de Tunisiens qui ont pour but d’ouvrir un débat, à hauteur nationale, sur les minorités sexuelles en Tunisie. Elle espère à long/moyen terme faire abroger l’article 230 du Code Pénal tunisien, criminalisant les relations homosexuelles.
Sofiène Trabelsi, directeur exécutif de l’association, a indiqué que « Shams » a été créée pour donner la chance aux militants LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuel(le)s et Transgenres) de sortir de l’ombre.
Cet événement, qui a suscité des réactions négatives sur les réseaux sociaux, a été marqué par la participation de plusieurs personnalités de la société civile à l’instar de l’universitaire Raja Ben Slama, la présidente d’Al Bawsala, Amira Yahyoui, la bloggeuse Lina Ben Mhenni, l’acteur Jamel Madani… et d’autres intellectuels et artistes. Ces derniers sont ainsi venus afficher leur soutien.

M.Kh
 

Articles similaires