Tunisie-Japon : aide non remboursable pour l’acquisition de machines industrielles

L’Ambassade du Japon en Tunisie informe que la cérémonie de remise de don relatif à « l’aide non remboursable pour l’acquisition de machines industrielles» a eu lieu, le lundi 11 mai 2015 à 14h00, au profit de l’Ecole Supérieure des Communications de Tunis SUP’COM et en présence de Son Excellence Monsieur Noomane FEHRI, Ministre des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique.

Ces équipements sont fabriqués par des sociétés industrielles de la région de Tohoku qui a été sinistrée par le grand séisme et le tsunami, qui ont frappé l’Est du Japon le 11 mars 2011. Par ce projet de coopération, le Japon démontre sa volonté de soutenir les Tunisiens tout en promouvant l’industrie des zones affectées de l’Est du Japon.
Ce don a permis la fourniture de 16 unités de matériels pédagogiques pour l’apprentissage des circuits électroniques au sein de l’Ecole supérieure des communications de Tunis, la première et la plus prestigieuse école d’ingénieurs dans le secteur de la communication en Tunisie. Ces outils visent à hisser la qualité de la formation et le développement des compétences d’environ 120 étudiants par an, et à renforcer par conséquent le secteur de la télécommunication. Le Gouvernement japonais espère que ce don contribuera de manière concrète à la formation de plus d’experts et permettra par la suite de dynamiser l’économie tunisienne. Toujours dans le cadre de cette aide, le Japon va par ailleurs fournir au Ministère de l’Equipement, de l’Aménagement du Territoire et du Développement Durable, des chargeuses sur pneus et des pelles mécaniques hydrauliques, dans le but de stimuler le développement des régions à travers l’aménagement de l’infrastructure.
De plus, le Japon continue à appuyer les efforts déployés par la Tunisie en matière de formation professionnelle dans des domaines tels que les TIC (technologies de l’information et de la communication), la mécanique automobile et la cuisine en faveur des jeunes et des femmes tunisiennes. Ces appuis sont effectivement réalisés à travers les dons aux micro-projets locaux et grâce à l’envoie de volontaires japonais. C’est dans ce sens que le Gouvernement du Japon souhaite donc que ces activités contribuent à la promotion de l’emploi en Tunisie.

D’après communiqué
 

Articles similaires