Tunisie : mort par noyade d’un jeune de 17 ans dans le canal de Bizerte

Il est de notoriété publique que les baignades dans le canal de Bizerte sont interdites. Cependant, par inconscience ou par défi absurde, certains jeunes transgressent l’interdiction, et dès les premières chaleurs, le pont de Bizerte est pris d’assaut, servant de plongeoir à des dizaines de polissons, sourds à tout conseil, dédaigneux de tout avertissement.

La ville a été secouée, hier, mardi 5 mai 2015, par un nouveau drame dont a été victime un jeune de 17 ans, englouti par les eaux du canal. Ils étaient un groupe de camarades à s’adonner aux « joies » de la baignade en cette journée caniculaire, lorsque la victime a disparu aux regards de ses camarades.
L’alerte ayant été donnée, les services de la protection civile étaient arrivés pour se trouver nez à nez avec les jeunes camarades de la victime et des membres de sa famille dans un état d’extrême énervement, qui avaient procédé à la fermeture du pont et bloqué la circulation, en signe de protestation contre ce qu’ils ont déclaré être « un retard des sauveteurs ». A l’heure où nous mettons cette information en ligne, les recherches entreprises pour retrouver le corps de la victime n’ont pas abouti.

M. BELLAKHAL
 

 

Articles similaires