La Tunisienne Neila Ben Zina propose une carte d’identité numérique pour mieux réguler la liberté sur Internet

Neila Ben Zina, PDG Afrique et Moyen-Orient de la société Business & Decision, spécialisée dans le business intelligence, la gestion de la relation client et le e-business, propose l’instauration d’une carte d’identité numérique qui permettra d’attribuer à chacun ses dires et actes.

« Il est tout à fait possible de réguler la liberté d’expression et d’action sur Internet », a indiqué l’experte tunisienne.
Pour elle, l’anonymat sur Internet ne tient pas la route. Neila Ben Zina relève des faits paradoxaux. L’espionnage mené par les gouvernements montre qu’ils maîtrisent et contrôlent le net, et sont d’ailleurs capables d’accéder aux informations qu’ils désirent. Idem pour les entreprises qui sont souvent leurs complices.
Elles investissent des fortunes pour collecter et interpréter les données afin de dresser les profils des internautes. En même temps pourtant, les Etats prétendent qu’ils manquent de moyens pour lutter contre les dérives, notamment les terroristes, les cyber-pirates, les escrocs et autres malfaiteurs de tous bords.
Neïla Ben Zina s’interroge alors sur cette prétendue liberté d’action dans le digital. Elle se demande s’il ne s’agit pas d’un leurre donné aux internautes afin de mieux étudier leurs comportements. Les réseaux sociaux ne sont-ils alors cet outil d’espionnage par excellence.
En tout cas, pour Neila Ben Zina, les gouvernements doivent mettre fin au vide législatif, puis trouver les bons mécanismes de régulation. Elle a exposé son argumentaire lors de l’édition 2015 du TEDxCarthage, un évènement dédié à la science, la technologie, l’histoire et la culture, rapporte l’agence Ecofin.

D.M
 

Articles similaires