Le syndicat tunisien des médias ne collaborera plus avec la HAICA

Dans un communiqué rendu public ce mardi 28 avril 2015, le Syndicat tunisien des dirigeants des médias (STDM) annonce qu’il ne collaborera plus avec la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle.

Le syndicat précise que la HAICA n’est plus en mesure de prendre des décisions à défaut de quorum (5 membres au lieu de 9), et ce, après la démission hier de ses deux membres, Rachida Naïfer et Riadh Ferjani. Il est utile de rappeler, en outre, que la juge Raja Chaouachi et l’avocat Mohsen Riahi avaient auparavant démissionné de la HAICA.
Le STDM indique, ainsi, que toute décision émanant de la HAICA sera rejetée et appelle l’Assemblée des représentants du peuple à la création d’une commission spéciale, chargée d’enquêter sur les activités de la HAICA et de réviser les accusations des membres démissionnaires.
Le syndicat appelle, également, les composantes de la société civile, les partis politiques et les associations à œuvrer pour découvrir la vérité lors de l’activité de la HAICA depuis sa création, en particulier les dessous de délivrance et de refus des licences aux médias.

M.Kh
 

Articles similaires