Séisme au Népal : le Tunisien Tahar Manai échappe par miracle à la mort

L’alpiniste tunisien, s’entraînant depuis des années dans la perspective de gravir l’Everest, le plus haut sommet du monde, a échappé par miracle à la mort après le puissant séisme ayant frappé samedi dernier le Népal faisant plus de 3200 victimes.

Tahar Manai se trouvait au camp de base de l’Everest à plus de 5.000m, qu’il a rejoint le 12 avril dernier, lorsque le terrible tremblement de terre a causé une avalanche emportant avec elle la vie de plusieurs dizaines d’alpinistes.
L’alpiniste qui rêve depuis des années à être le premier Tunisien à atteindre le sommet de l’Everest a du ainsi mettre fin à l’aventure après avoir perdu tout son matériel dans les avalanches qui ont suivi le séisme.

A.B

 

Articles similaires