Tunisie-Phosphate : à cause des grèves, la CPG risque de ne pas pouvoir payer les salaires de ses employés

En marge de la journée d’étude organisée par le Forum tunisien des droits économiques et sociaux, ce vendredi 24 avril 2015, le directeur des affaires sociales au sein de la Compagnie des phosphates de Gafsa,

Belhassen Cherif, a fait savoir que la production des phosphates a accusé une baisse de 72% par rapport au taux estimé pour cette année, ce qui rend la CPG incapable de payer les salaires de tous les employés.
« Il s’avère nécessaire de trouver une issue à la crise au sein de la compagnie et de répondre aux besoins des grévistes pour pouvoir reprendre un rythme de production normal », a-t-il affirmé.
Le député indépendant à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Adnène Hajji, a mis en garde, pour sa part, contre l’aggravation de la situation suite à la multiplication des grèves et sit-in non encadrés entamés par les employés du secteur, appelant les autorités concernées à intervenir et trouver des solutions garantissant la fin des sit-in et la reprise de l’activité de la CPG.

A.B

 

Articles similaires